Chirurgie d’exérèse de la glande sous-maxillaire

En dehors des causes tumorales dont l’incidence est rare, l’indication principale de la chirurgie des glandes sous-maxillaires (sub-mandibulaires) est la présence de calcul (lithiase) ayant engendré des infections à répétition, des douleurs récurrentes ou une atrophie de la glande.


Acte réalisé par le
Dr. Jean-Claude LABADIE

Acte réalisé par le
Dr. Florian NADON

L’ablation de la glande sub-mandibulaire nécessite une incision cutanée courte située sous le bord inférieur de la mâchoire inférieure (mandibule). Réalisée sous anesthésie générale, elle nécessite le plus souvent une hospitalisation courte.

Les risques éventuels sont représentés par la lésion d’une branche du nerf facial qui innerve la lèvre inférieure ainsi que la lésion du nerf lingual dont la fonction est l’innervation sensitive d’une partie de la langue. Ces atteintes sont le plus souvent temporaires et restent exceptionnelles.

Les suites opératoires sont simples : peu ou pas de douleur et une récupération rapide. La cicatrisation cutanée est obtenue en une semaine environ.

Le retrait cette glande n’entraîne aucune conséquence sur la quantité de salive du fait de la présence des autres glandes salivaires.